lundi 27 juillet 2009

Embalconisme Fatal

"Les seins ne sont jamais trop lourds pour la poitrine."
[proverbe Martiniquais]

4 commentaires:

cabap a dit…

wwwwoooowwwww Denis ,
I'm speechless,
jan

Thierry a dit…

C'est un bel exercice auquel tu te livres, car il est sans doute très difficile de conserver grâce et volupté à des corps aussi retravaillés. Tu t'en sors remarquablement !
Cette forme joyeuse d'épicurisme visuel est particulièrement communicative.

Chéri a dit…

Je découvre ce nouveau blog, Denis, et je t'envie de parvenir à t'amuser si joliment avec ton crayon !
Bonne continuation !

Grand a dit…

Cabap > Your compliments put me in enjoyment.

Thierry > J'ai donc réussis?... alors ça c'est bonard ! Merci.

Chéri > Ne m'envie pas, question "déplumages de poulettes" au crayon, t'en connais un rayon mon ami !